L’impact du plastique sur l’environnement en France

L’impact du plastique sur l’environnement en France

2020 marque un tournant dans la lutte contre la consommation du plastique en France et plus largement dans le monde en général. Ainsi depuis le 1er Janvier 2020 il est interdit en France de vendre de la vaisselle jetable en lot en grande surface ou encore des cotons-tiges. Les bouteilles d’eau plate en plastiques ont également disparu des services de restauration scolaire. Voici donc la loi anti-plastique ! Il s’agit là d’un premier pas vers une réduction de l’impact du plastique sur l’environnement. Seulement ces mesures sont loin d’être suffisantes et devront être accompagnées par d’autres mesures et un changement du mode de consommation des Français.

La consommation de plastique en France

D’après le rapport 2019 sur les déchets plastiques de WWF France, la France a généré 4,5 millions de tonnes de plastique en 2016, soit 66kg de plastique par Français. Du plastique que l’on retrouve dans de nombreuses activités industrielles telles que l’industrie des biens de consommations, l’industrie automobile ou encore l’industrie textile. Ces industries sont toutes dépassées par le champion en la matière : l’industrie des emballages. Cette dernière représente 46,3% de la consommation de plastique en France d’après PlasticsEurope (l’association des producteurs de polymère). 

Au sein des emballages, un produit ressort particulièrement : la bouteille en plastique.

9.3 milliards de litre d’eau en bouteille sont consommées chaque année en France ce qui fait de nous le 5ème consommateur mondial derrière des pays comme la Thaïlande et le Mexique qui, rappelons le, n’ont pas généralisé l’accès à l’eau potable. 

Ainsi ce sont plus de 25 000 bouteilles d’eau qui sont jetées chaque jour, soit 136 bouteilles par Français chaque année ou encore 4,5 kg de déchet plastique par personne.   

Seulement 49% de ces bouteilles plastiques seront recyclées, ce qui fait de la bouteille plastique le déchet le plus retrouvé dans nos Océans et nos Rivières. 

 

impact du plastique en france

L’impact du plastique sur notre éco-système

On estime aujourd’hui à 80 000 tonnes par an la “fuite de plastique non recyclés” dans la nature en France. Dont 11 200 tonnes pénètrent en Méditerranée d’après l’ONG WWF France. Ainsi la concentration de débris plastiques à la surface est très élevée le long de la côte méditerranéenne, en particulier près de Marseille (1000 km2 de de débris), Nice (578 km2) et la Corse (112 km2). La France est aujourd’hui considérée comme le plus gros pollueur de la région Méditerranée. Plus inquiétant encore la Méditerranée est loin d’être un cas isolé, on dénombre à ce jour pas moins de cinq continents de plastiques dispersés dans les Océans Atlantique, Pacifique et Indien. Dont le désormais célèbre 7eme continent situé dans l’Océan Pacifique, sa taille est estimée à plus de 3,5 millions de km2 (6 fois la France) d’après une étude menée par l’association Ocean CleanUp. Ce continent de déchets, composé de plastique à 90%, affecte la vie de 267 espèces marines. Les scientifiques estiment qu’en continuant à ce rythme, d’ici 2050 il y aura plus de plastiques que de poissons dans nos Océans. L’impact du plastique ne se limite pas seulement à notre Environnement. 

L’impact du plastique sur la santé

Une étude publiée par le CIEL (Center for International Environmental Law) a démontré que l’ensemble du cycle de vie du plastique avait un impact sur la santé de l’Homme. 

Dès l’extraction des matières premières nécessaires à la fabrication du plastique (pétrole, gaz, charbon…) et ledit processus, de nombreuses substances chimiques et toxiques sont relâchées dans l’atmosphère auxquels s’ajoutent des additifs chimiques utilisés pour donner au plastique différentes propriétés telle que sa couleur, sa souplesse ou sa rigidité. La majorité de ces additifs n’est pas fixée au plastique et contamine donc facilement leur environnement : l’eau, la nourriture et le corps humain.

L’utilisation du produit plastique entraîne par la suite l’inhalation et l’ingestion de microparticules de plastiques et de produits toxiques associés. Une ingestion évaluée à 5 grammes de plastique par semaine par personne, soit l’équivalent d’une carte de crédit ! 

Dernière étape du cycle de vie du plastique, la gestion du déchet plastique entraîne elle aussi un impact sur la santé de l’Homme. Si une partie des déchets plastiques est recyclée, le reste est envoyé dans des décharges ou bien incinéré ce qui entraîne à nouveau la libération dans l’air de substances toxiques telles que le plomb, le cadmium ou le mercure.  

Si l’impact sanitaire pour l’Homme n’est pas encore totalement connu, nous savons d’ores et déjà que l’ingestion et l’inhalation de plastique peut entraîner des perturbations endocriniennes, une hausse du risque de cancer, une baisse de la fertilité ainsi que des impacts sur les systèmes immunitaires et respiratoires. 

Si 2020 semble marquer un début d’avancée vers une réduction de la consommation de plastique en France, il est certain que les mesures mises en place restent insuffisantes. Elles devront être accompagnées de mesures allant encore plus loin mais également d’un changement des habitudes de consommation des Français. Il faudra également se poser la question d’une amélioration du traitement des déchets plastiques. 

En attendant chez Verygourde on vous donne la liste des 10 gestes écologiques les plus efficace au quotidien. 

Et pour aller encore plus loin et économiser 4,5 kg de déchet plastique par an, on vous invite à aller faire un tour sur notre e-boutique pour vous procurer une de nos jolies gourdes ! 

Au plaisir, 

L’Equipe Verygourde.

Cet article a 1 commentaire

  1. Laurane

    C’est inquiétant… mais je reste positive en me disant que les gens commencent à changer leurs habitudes !
    A Montréal, c’est très répandu d’avoir sa gourde justement 🙂

Laisser un commentaire